Culture

Chanteuse lyrique : Narimène Bey

Narimène Bey et Thomas Tacquet « Glitter and be gay » Air de Cunégonde Candide Bernstein

Comment la musique est-elle venue à toi ?  
« Je pense que j’ai été sensible à la musique depuis toute petite, parce que ma mère chantait beaucoup à la maison. Elle nous faisait voir et écouter des comédies musicales à la télé. Elle a grandi en Algérie et quand elle est venue en France, l’une des premières choses qu’elle s’était dite, c’était qu’au-delà de faire réussir ses enfants à l’école, elle voulait qu’on fasse de la musique. Elle savait qu’il y avait cette possibilité en France. J’étais l’aînée, donc tout de suite s’est posée la question de savoir comment faire pour m’inscrire à l’école de musique, les démarches administratives… Il fallait préparer une petite audition et apprendre un morceau par cœur. J’avais sept ans. Et ma mère s’était vraiment appliquée pendant des mois à me faire apprendre plusieurs chansons par cœur. J’ai été prise à l’école de musique. » Interview de Camélia Kheiredine dans le magazine Clique, https://www.clique.tv/es-narimene-bey-chanteuse-lyrique/

Photo de Narimène Bey

Comments (0)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *