Culture

CHEMSOU Freeklane « Fi qalbi nar – Mon cœur est enflammé »

Vidéo Beur FM

Freeklane est un groupe Algérien. Le groupe se forme en 2008 à Alger et s’identifie « à la variété nord-africaine puisqu’on fait un peu de tout, tout ce qui est algérien tout d’abord. On peut trouver du raï, du chaâbi, du gnawa aussi, des rythmes africains, il y a également aussi des nuances et des rythmes un peu occidentaux et ceci renvoie aux envies de chacun, dans sa façon libre de s’exprimer musicalement ». Le nom du groupe proviens de Free signifiant libre en anglais, et Iklanes signifiant les esclaves en berbère. Le groupe sort en 2013 un album intitulé Lalla Mira. En 2014 le groupe collabore avec le musicien brésilien Marcio Faraco. Le début d’une aventure dite FREEKANE a commencé par la rencontre du chanteur « Chemsou » avec les deux guitaristes Noureddine et Said à l’université ; une aventure qui est devenue encore plus fructueuse avec l’arrivée du claviériste Izem, le Bassiste Youces et le Batteur Yacine ; Grace aux affinités musicales partagées qui ont permis la réalisation de plusieurs chansons connues par le grand public maintenant. Les FREEKLANE se sont produits sur les scènes de nombreux festivals, et leur talent a été récompensé par plusieurs prix dont le prix de la meilleure révélation de l’année 2011 par la radio webmagazine, en 2012 le deuxième prix du meilleur groupe rock fusion en Algérie par l’ambassade des États-Unis. En 2013, les Freeklane enregistrent leur premier album « Lalla Mira » ; auteur de textes et compositeur de musique de cet album »Fi qalbi nar » traduit par « Mon cœur est enflammé » interprété en algérien, en arabe classique et en français, la chanson engagée est inspirée du vécu social et politique de l’Algérie.

Photo de Chemsou Freeklane

Traduction par Saadane Ben Baba Ali

« Mon pays est en ruine

J’avais un rêve pour lui et ce rêve s’est éteint

Au cœur de mon quartier, la haine a triomphé

Des quartiers qu’on évoquait dans de beaux récits

Sont devenus tristes complaintes adressées aux ruines

Mère, ne pleure pas et dis : Dieu me suffit et à Lui je m’en remets

Même Pharaon qui a régné sur terre a fini par disparaître…

J’ai demandé des nouvelles des miens

Un missile au cœur de la nuit les a anéanti dans leur sommeil. »

Comments (0)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *