Société

Mohammed CHIRANI : le vivre ensemble face au défi de la radicalisation

Comments (2)
  1. Avatar MIQUEL Hélios dit :

    Cette conférence a rassemblé des gens de cultures différentes… montrant l’intérêt porté au sujet proposé. Encourageant pour l’avenir, car comme cela a été rappelé « autrefois » (avant les guerres d’indépendance et civile) chrétiens, juifs et musulmans vivaient en paix et en bonne harmonie, dans le respect mutuel. Si donc il se trouve encore des gens de bonne volonté pour afficher à nouveau cette sérénité pour Vivre Ensemble, cela contribuerait à marginaliser les fanatiques qui n’ont pour objectif que d’imposer leur conception religieuse aveuglée par le mépris et la haine de l’autre.

    1. Avatar Clément Riot dit :

      Très belle conférence de Mohammed Chirani, compétent, impliqué, professionnellement et humainement partie prenante, une belle écoute du public.
      Cela dit, pour rebondir sur le commentaire précédent,
      1) les débats sur la radicalisation ne doivent pas se limiter à l’Islam et encore moins à l’Algérie et le conférencier a très bien évoqué la complexité des situations et des approches.
      2) concernant l’Algérie proprement dite, ce n’est pas en idéalisant le passé que l’on se garde le mieux des démons pour l’avenir ; pour le dire autrement, il ne faudrait pas remplacer une vision simpliste par une autre : si avant 1962 tout n’était certes pas haine, tout n’était pas non plus, loin de là, amour, concorde et entente (comme l’a bien précisé également Mohammed Chirani dans son bref aparté sur la colonisation). D’ailleurs, à contrario, si l’entente avait été aussi cordiale et fraternelle que certains le disent… les événements auraient été certainement très différents. La même remarque peut valoir pour d’autres situations et d’autres périodes.
      3) la violence dont les humains sont capables ne doit pas être considérée uniquement sous un prisme « inter-communautaire » : juifs, chrétiens, musulmans (et les agnostiques et athées alors ?) ; les guerres civiles, tueries et autres massacres peuvent avoir bien d’autres ressorts : de la guerre d’Espagne à la décennie noire en Algérie,… les clivages peuvent être d’autre nature…
      Merci pour cette conférence de très belle tenue !
      bien cordialement
      Clément Riot

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *