Abdellatif Laâbi
Abdellatif Laâbi
1 Articles0 Comments

Abdellatif Laâbi est né en 1942, à Fès, au Maroc. Son opposition intellectuelle au régime lui vaut d’être emprisonné pendant huit ans. Libéré en 1980, il s’exile en France en 1985. Depuis, il vit (le Maroc au cœur) en banlieue parisienne. Son vécu est la source première d’une œuvre plurielle (poésie, roman, théâtre, essai) ancrée dans un humanisme de combat, pétrie d’humour et de tendresse. Ses œuvres sont traduites en plusieurs langues, dont l'arabe, l'espagnol, l'anglais, l'allemand et le turc. Il a par ailleurs traduit en français les œuvres de plusieurs poètes et écrivains de langue arabe (Mahmoud Darwich, Abdelwahab al-Bayati, Samih al-Qassim, Mohamed al-Maghout, Ghassan Kanafani...). Récompenses : Prix Goncourt de la poésie en 2009, Grand Prix de la francophonie de l’Académie française en 2011. Œuvres principales : L'Œil et la Nuit, roman, 1969 - Le Chemin des ordalies, roman, 1982 - Les Rides du lion, roman, 1989 - Le soleil se meurt, poésie, 1992 - Le Spleen de Casablanca, poésie, 1996 - Le livre imprévu, récit, 2009 - Zone de turbulences, poésie, 2011 - Maroc, quel projet démocratique ?, essai, 2012.

Abdellatif Laâbi : « nous sommes en mars 2020, et la pandémie… »

Photo : Hagase la luz : EiTB En ces temps durs, je tiens à faire acte de présence auprès de vous, avec un extrait du livre que j’écris en ce moment. Monsieur Barde, dont je parle ici, est un personnage,…